Retour Publications d'expert | Publié le 17/06/20

COVID-19 | Les actualités du mercredi 17 juin 2020

« Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir. » (Pierre Dac)

 

Chères Clientes, chers Clients,

Un décret vient d’être publié hier au JORF afin de convoquer une session extraordinaire au parlement pour le mercredi 1er juillet, afin de, entre autres, poursuivre l’examen du projet de 3ème Loi de finances rectificative 2020, mais aussi du projet de loi relatif à la dette sociale et à l'autonomie. 

Il va donc falloir être encore patient pour savoir précisément qui va pouvoir être exonéré de quelles charges sociales et comment. 

L’actualité de début juillet promet d’être chaude. En attendant, voici les nouvelles et surtout les décryptages du jour afin de pouvoir voir le bon côté du verre à moitié plein 

 

MAINTENANT

 

___ 1) INSEE : à la suite de nos analyses des 27/044/055/0511/05 et 29/05, l’INSEE a publié un certain nombre de chiffres et d’études, dont les traits les plus saillants ont été repris par les médias, mais qui, à notre avis nécessitaient une analyse plus fine :

  • Chiffres de l’emploi la fin du premier trimestre 2020 :
  1. l’INSEE déclare que « l'emploi salarié chute de 2,0 %, soit 502 400 destructions nettes d'emplois par rapport à la fin 2019. L'emploi salarié retrouve son plus bas niveau depuis le quatrième trimestre 2017. La baisse concerne presque exclusivement le secteur privé avec 497 400 destructions nettes (soit −2,5 %) tandis que la fonction publique perd 4 900 emplois (soit −0,1 %). Sur un an, l'emploi salarié chute de 304 700 (soit −1,2 %). Il baisse de 317 200 dans le privé mais augmente de 12 400 dans la fonction publique »,
     
  2. certes mais : 
     on se situe fin mars alors que tout vient de s’arrêter brutalement et que l’on est dans un brouillard complet, 

    • La 1ère des réactions des chefs d’entreprises en pareille situation est de couper rapidement tout ce qui peut l’être et donc d’abord l’intérim. Nous vous avons informés semaines par semaines des évolutions des chiffres de l’intérim en France (Cf. nos lettres des 15/0429/045/0513/0520/0528/05 et 2/06). Or l’INSEE le relève, « L'emploi intérimaire concentre la plus grande part de la chute au premier trimestre et baisse de −40,4%, soit −318 100 emplois. Hors intérim, l'emploi salarié baisse de 0,7 % (−184 300 emplois) ». Finalement pas si exceptionnel que cela compte tenu du contexte. On a pu le voir depuis le début du déconfinement il y a eu une nette amélioration depuis, 

    • Par contre effectivement il y a fort à parier que sur le 2ème trimestre, pour les même raisons, les chiffres viendront confirmer que ce soit l’Intérim qui redémarre en 1er au détriment des CDI (démissions préalables au confinement et arrivée sur le marché de jeunes,… auront plus de mal et mettrons plus de temps, pour certains, car n’oublions pas la tension sur le marché qui préexistait avant le Covid-19, à retrouver de l’emploi), 

    • Quand on analyse par secteur, sur la part non intérim, les plus fortes suppressions d’emplois sont, sans surprise, pour les secteurs des : 
    ____CHR : −50 600 emplois, 
    ____services aux ménages :  −37 400, 
    ____commerces −22 400, 
    ____transports : −12 200.

    • autrement dit anticipons qu’avril et mai ne seront pas pires pour l’intérim puisque l’arrêt a porté surtout sur mars d’un seul coup, et que la reprise progressive depuis le 11 mai, et surtout le 15 juin va faire repartir l’intérim, mais aussi l’emploi qualifié. Bien sûr, à fin juin, le solde net restera vraisemblablement négatif et aura absorbé la hausse de l’emploi de 2019. Beaucoup se jouera ensuite sur l’été, et à la rentrée par la capacité des entrepreneurs à se réinventer rapidement, à rattraper le retard quand il peut l’être et à se positionner par rapport aux concurrents étrangers (ce qui ne va pas de soi et n’est pas gagné). A suivre ci-dessous.

 

  • créations d’entreprises en mai : la véritable bonne nouvelle vient de l’étude passée quasiment inaperçue de l’INSEE sur le « net rebond des créations d’entreprise en mai », soit près de +60% après –33,4 % en avril, avec une soif inégalée d’entreprendre :
  1. entreprises dites « classiques » à +64,4% après –41,8 %,
     
  2. micro-entrepreneurs : +56,0% après –24,1 %
     
  3. NB : rappel toujours identique, mais qui a son importance : un % d’un chiffre en valeur absolue ayant fortement baissé avant est toujours plus fort et impressionnant que celui à la baisse d’une valeur absolue de départ beaucoup plus forte. Mais quand même, c’est une excellente nouvelle, qui demande à être confirmée sur juin parce qu’elle conjugue aussi les retards de créations dues aux CFE, fermés dès le 17 mars et pratiquement jusqu’à fin avril (cf. nos lettres du 24/04 et du 27/04). A suivre donc !
     
  4. A noter quand même que les pourcentages de hausses les plus élevées se retrouvent sur les secteurs suivants : 
    • activités immobilières +130 %
    • transport et entreposage : +122,4 % et +10,4 points, 
    • mais aussi le commerce : +88,8 %, soit la plus forte contribution en terme de points (pondération compte tenu du poids du secteur) à plus de +12 points, 
    • et le soutien aux entreprises : +11,8 points,

     
  5. mais aussi, plus important, le nombre cumulé d’entreprises créées au cours des 12 derniers mois glissants est en hausse globale de +2,3%, bien sûr moindre qu’avant mars, dont une hausse nette très forte dans l’industrie manufacturière : l’esprit entrepreneurial ne faibli pas malgré l’adversité, surtout chez les micro-entrepreneurs qui représentent près de la moitié des créations,

 

  • par contre, l’INSEE n’a pas encore publié son point de conjoncture de deux semaines après celui du 27 mai. Cela ne saurait tarder. Nous y porterons une attention toute particulière,

 

___ 2) Intérim : Cela tombe bien, après les chiffres de l’INSEE, c’est le moment de notre rendez-vous désormais hebdomadaire d’analyse, semaine après semaine, des évolutions des chiffres du CREDOC pour l’intérim en France. (Cf. nos lettres des 15/0429/045/0513/0520/0528/054 et 12 juin). 

Les chiffres de la semaine 24 (semaine dernière, soit la 5ème post déconfinement initial et la 2ème post déconfinement quasi-total, hormis zone rouge) sont repartis à la hausse à près de +9% de moyenne nationale après le calme plat attentiste de la semaine dernière, avec assez peu de disparités significatives selon les régions. Ce bon chiffre confirme la reprise progressive et continue de l’Intérim après les rebonds à respectivement +13,1%, +6,5% et +11,8%  des  trois 1ères semaines de déconfinement. Nous avons donc bien fait d’attendre ces chiffres avant de tirer du faux plat de la semaine dernière des conclusions trop hâtives. A priori, il n’y a aucune raison que la hausse ne se poursuive pas., sachant qu’on se situe toujours à -33% par rapport à la même période de l’année dernière,

 

___ 3) Décès d'un enfant : la Loi du 8 Juin 2020 vient d’être publiée au JORF. Elle vise à améliorer les droits des travailleurs et l’accompagnement des familles après le décès d’un enfant. A lire en détail en cliquant ici.

 

___4) R&D : le cahier des charges « Projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité - Covid 19 » (PSPC pour les intimes), relatif à l'action « Renforcement des pôles de compétitivité » et volet « Projets de recherche et développement structurants des pôles de compétitivité » du programme d'investissements d'avenir (PIA), vient d’être approuvé par Arrêté Ministériel. (NB : le PSPC est un dispositif de soutien financé par le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) qui a pour vocation de sélectionner des projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité, coordonné par BPI France).

Vous pensez que votre entreprise peut répondre et en bénéficier (niveau de projets compris entre 4 et 50 millions d’euros) : n’hésitez pas ! Clôture du 9ème appel à projets le 29 juin, mais il y en aura donc d’autres à venir. Cahier des charges de mars ici. Nous vous communiquerons celui arrêté hier dès que disponible,

 

___ 5) Fiches métiers et guides covid-19 : 2 nouvelles fiches métiers et 2 nouveaux guides publiés par le Ministère du Travail sur les :

Par ailleurs, nous en profitons pour vous signaler que nous mettons à jour régulièrement les fiches déjà parues dès qu’elles sont modifiées par le Ministère. Vous pouvez trouver toutes les fiches à jour en cliquant ici. Ces fiches et guides vous seront utiles pour prendre les mesures optimales de prévention et pour compléter votre document unique d’évaluation des risques professionnels.

 

___ 6) Activité partielle : à compter du 1er juin, vous le saviez déjà, les principes de l’activité partielle ont changé. Mais ce que vous ne saviez peut-être pas c’est que le Ministère du Travail a envoyé aux partenaires sociaux, le 12 Juin 2020, le projet d’ordonnance et le projet de décret relatifs à la modulation de l’allocation d’activité partielle à compter du 1er Juin 2020. Ces deux projets seront adoptés en application de la seconde loi portant mesures d’urgence face à l'épidémie de Covid-19. Il ne sont encore qu’à l’état de projet mais seront valables rétroactivement au 1er juin. Aussi il est important pour vous, afin de mieux comprendre à quelle sauce vous allez être mangés, de consulter cette note ainsi que l'annexe (attestation sur l'honneur). A suivre.

 

 

Prochaine lettre : On vous avait prévenu, l’actualité de la crise Covid-19 se faisant moins dense, nous avons réduit la fréquence de cette lettre, au démarrage quotidienne. 

A compter de vendredi prochain et désormais tous les vendredis, nous serons heureux de vous faire partager une histoire très courte d’entrepreneur qui n’arrive pas qu’aux autres sous la forme de « la petite histoire du jour ».  Maximum 30 à 40 secondes de lecture, mais parfois interpellant et surtout de quoi aussi réfléchir au calme pour le week-end. Vous nous direz ce que vous en pensez.

 

STRATÉGIE CT ET LT

 

___ 1) L’accueil client, quel que soit le métier, c’est la 1ère des clés du succès. C’est pour cela que Lucie de Silvestre - Besset, de FINOVA Conseil vous propose aujourd’hui quelques-unes des meilleures pistes pour être au TOP : « L’accueil client : recevoir comme on aimerait être reçu ! » dans cette note,
 

___2) Dans la même veine, la 19ème minute OPTIMISTE, de Jean-Marc Bonnet, dirigeant de FINOVA Conseil : « Souriez, vous êtes filmé » : ou comment le sourire s’entend aussi : à découvrir dans la vidéo jointe. 

NB : les observateurs le verront immédiatement : quelque chose a changé depuis le « full déconfinement » chez Jean-Marc Bonnet !

Si vous souhaitez voir ou revoir tous les épisodes de la minute OPTIMISTE, retrouvez-les en cliquant ici !

 

« Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir. » (Pierre Dac)

 

Continuez à être résolument optimistes.

Les collaborateurs et associés du Groupe FIMECO Walter France.

 

 

Suivez-nous !

 

 

 

Restez informé !

Abonnez-vous gratuitement à nos lettres d'actualité trimestrielles...

Top